Philippe Quesne réinvente la Carrière de Boulbon au Festival d’Avignon 2023

La saison estivale s’accompagne de la découverte de nouvelles expériences culturelles. En effet, franceinfo, via son service culturel, partage régulièrement ses coups de cœur. Pour ce dimanche 16 juillet, c’est le spectacle « Le Jardin des délices » qui est mis en avant. Philippe Quesne est à l’origine de cette pièce présentée à Avignon. Elle se joue dans un lieu chargé d’histoire, la Carrière de Boulbon, qui n’a pas vu de représentations depuis une durée sept années. Un véritable événement en soi qui promet d’être riche en émotions et en découverte.

Le théâtre de l’absurde selon Philippe Quesne

Face à la Carrière de Boulbon, Philippe Quesne a fait de la nudité aride un théâtre de l’absurde. Ce metteur en scène et plasticien inspiré de l’art contemporain propose une vision différente de la fin du monde à travers des scènes drôlatiques liées à l’oeuvre de Bosch.

Des camps d’entraînement pour la catastrophe

Pour Philippe Quesne, le théâtre est un terrain propice pour s’entraîner à faire face aux situations de catastrophes. Il considère ses spectacles comme des camps d’entraînement où il donne aux acteurs et aux actrices les moyens d’affronter des situations dramatiques.

La Carrière de Boulbon, personnage à part entière

Dans cette pièce inspirée de l’oeuvre de Bosch, Philippe Quesne a choisi de travailler avec des textes de la poète Laura Vazquez, de Dante et de Perec. Il est heureux de rouvrir la Carrière de Boulbon qui a été le théâtre de nombreuses représentations pendant des années. Il considère que cette Carrière a une âme et a su capturer les émotions de nombreux acteurs et actrices qui y ont joué. C’est donc un personnage à part entière de la pièce qu’il a créée.