Comment les brasseries artisanales se battent pour survivre dans une économie en crise ?

Le marché de la bière artisanale, qui avait connu une période faste, est confronté à une courbe de croissance qui s’essouffle. L’impact négatif de la crise économique et la hausse du coût des matières premières sont des facteurs incontournables qui bouleversent le secteur. Les brasseurs artisanaux ont donc été contraints de redoubler de créativité en adaptant leur stratégie marketing pour rester compétitifs face à une concurrence de plus en plus affirmée. Cette nouvelle donne oblige les amateurs de bières artisanales à faire preuve d’ingéniosité et d’agilité dans un marché où la différenciation est la clé du succès.

Le marché de la bière artisanale en difficulté

Le marché de la bière artisanale en France commence à stagner en raison de la crise économique et de l’augmentation du coût des matières premières. Cette situation pousse les brasseurs à développer de nouvelles stratégies pour se démarquer dans un contexte très concurrentiel. Le prix des céréales pour les brasseurs augmente, ce qui entraîne une hausse des factures et une forte baisse des marges de l’artisanat. Face à cette situation, les brasseurs doivent augmenter leurs prix, ce qui engendre une concurrence accrue sur un marché saturé.

Adopter de nouvelles stratégies

Les brasseries artisanales doivent se réinventer pour survivre, en s’appuyant sur l’originalité de leurs produits et en développant de nouveaux partenariats. Pour optimiser leur trésorerie, les artisans doivent travailler avec des chaînes de bars, de restaurants et des hôtels pour vendre leurs bières en permanence, plutôt que des très petites quantités, très peu régulières. Cela permettrait aux brasseurs de passer du volume de manière régulière et de se démarquer sur le marché.

Des consommateurs plus exigeants

Le marché de la bière artisanale en France représente de 6 à 8 % du marché de la bière. Avec l’engouement croissant pour la consommation locale, les amateurs de bière sont de plus en plus exigeants et les brasseurs doivent s’ajuster à leurs besoins en proposant des produits nouveaux et en ajustant leurs prix. Les consommateurs ont acquis une vraie expertise en matière de bière artisanale et sont très sélectifs face à l’offre proposée. Les brasseurs restent malgré tout confiants, car la bière reste l’alcool préféré des Français, avec une moyenne de 33 litres consommés par an et par personne.

source originale : france3-regions.francetvinfo.fr
mode d’écriture : automatique par IA

Catégories OM