Justine Emard, artiste de Clermont, désignée pour concevoir le Pavillon France à Osaka pour l’Expo Universelle 2025.

La créatrice originaire de Clermont-Ferrand, Justine Emard, s’est vue attribuer le poste prestigieux de directrice artistique de la future exposition permanente du Pavillon France pour l’Exposition universelle qui aura lieu en 2025 à Osaka, au Japon. Cette opportunité représente pour elle une grande fierté, d’autant plus qu’elle a étudié les Beaux-Arts dans sa ville natale. La reconnaissance de son talent à travers cette nomination très convoitée la comble de joie et marque une étape importante dans sa carrière artistique.

L’artiste clermontoise Justine Emard sélectionnée pour la direction artistique de l’exposition permanente du Pavillon France lors de l’Exposition universelle de 2025 à Osaka

L’artiste Justine Emard a été retenue pour imaginer le parcours scénographique permanent du Pavillon France lors de l’Exposition universelle de 2025 à Osaka au Japon. Ancienne étudiante à l’école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, Justine Emard a rapidement eu une affinité pour l’art japonais et a acquis une expertise du pays lorsqu’elle s’y est rendue en résidence en 2017, ainsi qu’à d’autres occasions pour des expositions. Passionnée par les rapports entre les êtres humains et la technologie, elle envisage de créer une expérience poétique et sensible pour l’exposition, tout en mettant l’accent sur l’engagement pour l’humain et les défis à venir.

Une Clermontoise au Japon

Justine Emard revient souvent à Clermont-Ferrand pour donner des interventions et des workshops, afin de partager son expérience avec les nouvelles générations. Sa sélection pour la direction artistique de l’exposition permanente du Pavillon France lors de l’Exposition universelle de 2025 à Osaka a été saluée par le maire socialiste Olivier Bianchi.

Intelligence artificielle et nouvelles technologies

Justine Emard a une grande affinité pour l’exploration des relations entre les êtres humains et la technologie, que ce soit la programmation, les neurosciences, la robotique ou l’intelligence artificielle. Elle souhaite intégrer cette dimension technologique dans son travail artistique et offrir une expérience poétique qui permette aux visiteurs de réfléchir aux défis à venir. Le projet artistique qu’elle présentera lors de l’exposition universelle à Osaka sera une expérience à part entière, offrant une réflexion sur l’humain et l’avenir.

source originale : france3-regions.francetvinfo.fr
mode d’écriture : automatique par IA