in

Violence contre les membres des forces de l’ordre : les députés donnent leur feu vert à des peines renforcées

© Maxppp - Alexis Sciard

Adopté à une très large majorité ( 52 voix contre 3), le texte prévoit d’infliger aux auteurs des violences contre les forces de l’ordre sept ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende pour des violences causant une incapacité totale de travail de plus de huit jours, et cinq ans et 75 000 euros pour une incapacité inférieure ou pas d’incapacité. Ces peines pourront être alourdies en cas de circonstances amplifiées.

Ce projet de loi inclut une infraction particulière dans le code pénal pour les violences contre les policiers, gendarmes, militaires dans le cadre d’une opération intérieure, policiers municipaux, agents pénitentiaires, sapeurs-pompiers ou agents des douanes, et leurs familles. Les députés ont également inséré les gardes champêtres dans cette liste.  » Quand on agresse un policier, un gendarme, ce n’est pas n’importe qui que l’on agresse, on agresse la République « , a soutenu le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti.

Source : Le Dauphiné Libéré

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires