Emmanuel Macron « cède à la violence » sur la Corse, accuse Valérie Pécresse

La candidate à la résidentielle, Valérie Pécresse, a accusé sur France Inter ce mercredi qu’Emmanuel Macron « cède à la violence » face aux revendications corses et d’« utiliser » la guerre en Ukraine pour éviter de parler de son bilan.

« On a un président visiblement aux abois et qui cède à la violence, comme il l’a fait à Notre-Dame-des-Landes. Ce n’est pas sain. Il faut ramener l’ordre en Corse avant d’entamer les négociations ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires