in ,

Un motard risque 6 mois de prison ferme pour avoir roulé en roue arrière à grande vitesse sur l'A6

motard a circulé à plus de 200km/h en roue arrière sur l’A6 pour un reportage télévisé. L’homme a été reconnu par les gendarmes dans le documentaire sur la délinquance routière. Mardi, le parquet d’Evry a requis 6 mois de prison ferme contre lui. Fabrice Monrose, 44 ans, a été identifié par les gendarmes dans un reportage consacré à la délinquance routière enregistré en juillet et diffusé sur la chaîne TMC le 4 novembre. Il a été interpellé par les gendarmes de Mennecy, dans l’Essone, quelques jours après la diffusion de l’émission télévisée. Dans le documentaire, le motard effectue des démonstrations de roues arrières en s’élançant à une vitesse de plus de 200km/h. Les images montrent le compteur à 285km/h. Dans la vidéo, la bande de motards à laquelle il appartient se met même en danger face à un poids lourd. Fabrice Monrose, le visage caché, affirme : “Je viole la loi. Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Oui je suis un délinquant, un délinquant de la route qui essaye de faire au mieux pour ne pas occasionner d’accident envers les autres et envers moi-même”. Le parquet d’Evry a requis, mardi, 6 mois d’emprisonnement ferme ainsi que le retrait du permis de conduire pendant un an et la confiscation de la moto. Fabrice Monrose et son avocat n’étaient pas présents à l’audience. Pendant sa garde à vue, le concerné s’est défendu en déclarant qu’il a été “piégé” : “Je ne voulais pas aller sur l’autoroute mais le journaliste a insisté pour que ce soit dans un milieu ouvert à la circulation” a-t-il expliqué, et d’ajouter que les chiffres affichés sur le compteur de vitesse était “inexactes: “La moto avait ce jour-là un réglage ne lui permettant pas de dépasser 200 km/h”. Cependant, il a reconnu avoir roulé à 145km/h. “C’était tout de même une vitesse excessive” a commenté Séverine Nicolardot, la procureure. Fabrice Monrose a déjà été condamné pour délits routiers dans le passé. “Si je suis condamné, je redeviens un délinquant, c’est sûr”, “J’ai besoin de ma moto pour mes courses, je représente la France au championnat du monde de wheeling” a-t-il indiqué à l’AFP. Le juge rendra sa décision le 5 mai, après délibération.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments