Trois gynécologues français soupçonnés d’avoir inséminé leur propre sperme à leurs patientes, « à leur insu »

Les faits se sont passés dans les années 70-80. Plusieurs enfants seraient nés de ces pratiques de fécondations.
Une accusation rendue publique pour la première fois en France, l’Ordre des médecins confirme avoir reçu ce message sans donner plus d’informations à la suite de l’affaire.

Deux des gynécologues sont déjà morts en ce moment.
La découverte de cette soupçon est née de l’association PMAnonyme qui réunit des centaines de personnes nées de dons de gamètes et qui militent pour avoir l’accès aux origines personnelles.

Source : France info

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires