in , ,

Qatar : La vie d'un meurtrier entre les mains de la famille de la victime

La peine de mort en vigueur Au Qatar, la peine de mort est toujours une loi en vigueur, mais la dernière condamnation remonte Ă  il y a douze ans. Cette annĂ©e, après l’assassinat de Jennifer Brown, une enseignante amĂ©ricaine qui a Ă©tĂ© tuĂ©e dans son appartement, seulement deux mois après son arrivĂ©e au pays, le tribunal du Qatar a dĂ©cidĂ© de laisser la famille prendre la dĂ©cision finale. Ainsi, la famille de Jennifer Brown peut choisir entre condamner le coupable Ă  la peine capitale, lui accorder leur pardon pour homicide ou l’obliger Ă  leur verser un dĂ©dommagement baptisĂ© “prix du sang”.

La prison inévitable

Qu’il soit condamnĂ© ou pas Ă  la peine de mort, l’assassin de Jennifer Brown devra purger une peine de prison dont la durĂ©e n’a pas encore Ă©tĂ© proclamĂ©e par le tribunal. Toutefois, Ă©tant donnĂ© que le garde de sĂ©curitĂ© de l’English Modern school d’Al-Wakrah (Est du Qatar) a avouĂ© son crime, sa peine pourrait ĂŞtre allĂ©gĂ©e. La famille de la victime a par ailleurs confiĂ© que la justice qatarie est d’une lenteur incroyable dans le traitement de cette affaire.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments