Tenu à l’isolement au Mexique, un Américain atteint de la variole du singe s’enfuit d’un hôpital pour rentrer aux États-Unis en avion

Pixabay

Présentant des symptômes de « toux, frissons, douleurs musculaires et d’éruptions cutanées sur son visage, son cou et son tronc », l’homme de 48 ans s’est rendu à l’hôpital de Puerto Vallarta, au Mexique. Soupçonnant un cas de variole du singe, le personnel de santé a pris la décision de le placer à l’isolement, mais l’homme, originaire de Texas a pris la fuite sans attendre le test pour la variole de singe.

Il était retourné aux États-Unis où il a effectué un test confirmant qu’il est bien atteint de variole de singe, a rapporté TF1.

Avant d’arriver au Mexique le 27 mai, cet homme s’est rendu à Berlin entre le 12 et le 16 mai et au Texas. Pendant son séjour dans la station balnéaire dans l’État de Jalisco, il était présent à des fêtes au Mantamar Beach Club qui est un club de vacances pour homosexuels. Les services de santé locaux ont ainsi demandé à tous les individus qui ont fréquenté l’établissement entre le 27 mai et le 4 juin de contrôler leur état de santé.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires