in

Tir au flashball : un policier soupçonné d'avoir éborgné un adolescent bénéficie d'un non-lieu

L’affaire remonte au 7 février 2011 à Audincourt (Doubs). Ayoub Bouthara, 17 ans à l’époque, est touché par un projectile de flashball tiré par un policier au cours d’une altercation entre deux groupes rivaux composés chacun d’une quarantaine de personnes. Un tir qui lui aura coûté son oeil.

Le jeune homme ne faisant pas partie des émeutiers, il n’y aurait donc pas eu de « violences volontaires” de la part du policier, “la décision de tirer étant justifiée au regard des circonstances » selon laprocureureBrunisso. Elle a d’ailleurs souligné qu’il n’y avait pas « de blessures involontaires, aucune faute pénale d’imprudence, de négligence, d’inattention ou d’inobservation des règles n’étant caractérisée ».
]]>