in ,

Le suspect d’une série d’agressions sexuelles commises entre 2016 et 2021 dans la Loire est retrouvé mort « la gorge tranchée » dans sa cellule en prison

Crédit photo : C. Villemain / 20 minutes

C’était son codétenu qui l’avait vu gisant dans son lit ensanglanté et chuté sur son lit et qui avant signalé les surveillants du centre pénitentiaire de La Talaudière mais après l’arrivée des pompiers et l’équipe médicale, il était mort.

Le jeune homme « s’est tranché la carotide en utilisant le morceau de lame contenu dans le rasoir en plastique du pack hygiène fourni par l’administration pénitentiaire », d’après une source policière et que « le suicide est l’hypothèse privilégiée, qui devra être confirmée par l’autopsie qui sera pratiquée lundi », selon le procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz.

Le détenu, originaire de Firminy dans la Loire, était âgé de 27 ans et plusieurs de ses victimes l’avaient reconnu et identifié grâce à son ADN ; il est soupçonné de quatre agressions sexuelles et d’une tentative de viol. Il était inconnu de la justice jusqu’à son interpellation lundi à son domicile, à Puy-de-Dôme.

Ses victimes étaient « des femmes de 15 ans à 50 ans, agressées alors qu’elles se trouvaient seules dans des lieux publics, tôt le matin ou tard le soir ».

Source : 20 minutes

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires