in

Super ligue: limiter les aléas sportifs, empocher le jackpot des droits TV

En créant une ligue fermée ou super ligue à l’échelle européenne, les 12 clubs fondateurs veulent empocher le lucratif pactole des droits TV sans penser à l’incertitude liée aux performances sportives d’une saison à l’autre. Sur le modèle de la NBA, les clubs pensent ainsi limiter les aléas sportifs tout en proposant un produit recentré sur l’élite des clubs européens.

Mais le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, le classe de proposition honteuse de quelques clubs qui sont guidés par l’avidité.

Selon ses promoteurs – AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham –, la Super Ligue fonctionnerait sous la forme d’une saison régulière opposant 20 clubs, puis de play-offs, avec quinze membres de droit (les 12 “clubs fondateurs” cités et trois supplémentaires restant à déterminer) et cinq autres équipes choisies “à travers un système basé sur leur performance de la saison précédente”.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments