in

Suisse : il faut voir la réalité en face, les toxicomanes sont comme des « usagers »

Le lieu d’injection, Quai 9 célèbre cette année ses 20 ans d’existence. Un lieu qui se dresse en pleine ville à Genève. La Suisse a décidé d’être «  pragmatique « par rapport à la toxicomanie et voit les stupéfiants comme des « usagers ».
 » Quand nous avons ouvert, le taux de contamination par le VIH chez les personnes qui se piquaient était de 50 %, il est aujourd’hui de 2 %. Mais ce n’est pas le seul résultat positif. Il y a moins d’overdoses mortelles dans la rue, moins de seringues dans les allées et les préaux, moins de dommages collatéraux pour les riverains «  Selon le directeur de l’association Première Ligne Serge Longère, l’association en charge de la gestion du Quai 9.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires