Steve Feltham, 32 ans de recherche infructueuse sur le monstre du Loch Ness: Je pensais que ce serait plus facile

Cet homme originaire du Royaume-Uni a élu domicile près du Loch Ness en Écosse dans le but de prouver l’existence du fameux monstre Nessie en 1991. Toutefois, il raconte à la BBC qu’au cours de ses 32 années de recherches, il n’a vu qu’une seule fois une silhouette inhabituelle et espère encore assister à une seconde manifestation.

Dans la soixantaine, Steve Feltham a consacré 32 années de son existence à la recherche de Nessie, la créature légendaire qui se trouverait, d’après les dires, dans le Loch Ness en Écosse depuis des siècles. Il a passé ces années à examiner le lac, toutes les petites vagues, silhouettes et formes émergeant de l’eau. Suite à trente années d’investigations, il accorde une longue interview à la BBC durant laquelle il révèle qu’il n’a pas trouvé de monstre, et ce, malgré tous ses efforts.

À sept ans, lors de vacances en Écosse avec ses parents, Steve Feltham tombe amoureux du Loch Ness. La légende de Nessie, cette bête mystérieuse et insaisissable qui hante les récits depuis le Moyen Âge le passionne. En grandissant, il met de côté sa passion pour se consacrer à différents métiers : graphiste, potier, commercial en systèmes d’alarme. Cependant, en 1991, son désir de trouver Nessie devient une obsession. Il abandonne alors sa compagne, son emploi et sa maison dans le Dorset pour s’installer seul sur les rives du Loch Ness, persuadé qu’un peu de patience et de persévérance lui suffiront pour découvrir la créature.

Une expertise inégalée du lac et de ses habitants

Chaque jour, Feltham scrute et observe le lac. Il déclare : « Je croyais sincèrement que ce serait plus simple, plus rapide, car dès la première année, j’ai remarqué quelque chose. Je pensais qu’une deuxième observation ne se ferait pas attendre très longtemps, mais je dois admettre que je suis toujours ici, 32 ans plus tard, à attendre cette deuxième apparition« . Ses espoirs semblent compromis. En effet, toutes les recherches scientifiques menées, y compris l’analyse d’ADN prélevé dans les eaux du lac, n’ont rien révélé de spécial.

Cependant, Feltham ne baisse pas les bras. Il détient le record du monde pour la plus longue traque du monstre du Loch Ness, ce qui fait de lui une curiosité locale. Les touristes lui confient leurs propres observations, doutes et théories. Steve Feltham n’a peut-être pas débusqué Nessie, mais il affirme avoir acquis deux précieux trésors : une liberté inestimable et une connaissance sans égal du lac et de ses occupants, sa faune et sa flore. Finalement, c’est peut-être là la véritable splendeur à découvrir.