Plusieurs sites gouvernementaux de l’Ukraine ont été la cible d’une vaste cyberattaque dans un contexte de tensions renouvelées avec la Russie

Pixabay image

L’attaque que les autorités locales qualifient de « massive » et « globale » a eu lieu dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 janvier du coup les sites ministère de l’Éducation et des Sciences, des Situations d’urgence et des Affaires étrangères sont complètement fermés, tandis que d’autres sont moins touchés.

Elle n’est pas encore revendiquée jusqu’à présent. Mais avant l’inaccessibilité du site des Affaires étrangères, une menace avait été publiée par les auteurs de la cyberattaque en ukrainien, en russe et en polonais : « Ukrainiens, prenez peur et préparez-vous au pire. Toutes vos données personnelles ont été téléchargées sur le Web », accompagné de plusieurs logos du drapeau ukrainien barré.

En 2017, plusieurs infrastructures critiques ont été déjà cibles de cyberattaque et en 2015 contre le réseau d’électricité du pays dont six agents de renseignement militaire russe avaient été inculpés par la justice américaine pour ces cyberattaques en octobre ainsi que celles ayant visé le parti d’Emmanuel Macron en 2017 et les Jeux olympiques de 2018 en Corée du Sud.

Aucune personne n’est encore localisée ni accusée jusqu’à présent.

Source : Le Point

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires