in

Seine-et-Marne : Bernard Tapie violemment cambriolé

Bernard Tapie et son épouse Dominique ont été cambriolés et agressés dans la nuit de samedi à dimanche, à leur domicile de Combs-la-Ville en Seine-et-Marne.

“Un cauchemar”, c’est ainsi que Stéphane Tapie décrit à BFMTV le violent cambriolage de son père Bernard Tapie et de sa belle-mère Dominique Tapie. Surpris dans leur sommeil par quatre cambrioleurs dans la nuit de samedi à dimanche à leur domicile de Combs-la-Ville en Seine-et-Marne, ils ont été attachés avec des câbles électriques et frappés.

“Ils sont extrêmement marqués physiquement”, précise Stéphane Tapie. Son père a reçu un coup de matraque sur la tête et Dominique Tapie a reçu plusieurs coups au visage et a été tirée par les cheveux. Les agresseurs ont pris la fuite avec des montres et des bijoux. “Des broutilles”, se désole Stéphane Tapie, qui précise que les cambrioleurs étaient à la recherche d’un coffre-fort, dont la maison est dépourvue.

Parvenue à se libérer, Dominique Tapie est allée se réfugier chez des voisins, qui ont donné l’alerte. Elle a été brièvement transportée à l’hôpital. En revanche, Bernard Tapie a refusé de s’y rendre. Mais son fils précise qu’il a appelé son médecin, et qu’ils “se sont vu”. L’homme d’affaires, qui souffre d’un double cancer de l’estomac et de l’œsophage, a assuré à BFMTV qu’il allait “très bien” en début de matinée dimanche.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Melun pour vol aggravé avec violence et les enquêteurs ont fait des prélèvements ADN. Bernard Tapie et sa femme ont été auditionnés ce midi par la police judiciaire, précise Stéphane Tapie. Aucune interpellation n’a été réalisée pour le moment.

A la suite de ces faits, Bernard Tapie a reçu un appel d’Emmanuel Macron, comme l’a révélé BFMTV. Stéphane Tapie, qui a également parlé au président de la République et sa femme Brigitte Macron, décrit un couple “incroyablement gentil et prévenant”.

Aux agresseurs de son père et de sa belle-mère, il voue en revanche une “rage profonde”. “Je souhaite qu’on les laisse 24 heures [à la prison des] Baumettes, à Marseille”, a conclu, en colère, Stéphane Tapie.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments