Scandale de la fresque pornographique de Clermont-Ferrand : interview du Doyen de la faculté de l'Université d'Auvergne

2
270

Une fresque polémique et hautement pornographique a été dessinée sur la salle de garde de l’hôpital par un des internes. Cette scène représentait une orgie sexuelle entre des superhéros dont Flash, Batman, Superwoman, Superman et Wonderwoman. Les réactions fusent de tout part : certains disent qu’il y a “incitation au viol collectif”, d’autres que ce dessin dénonce “un viol inacceptable”.  Des bulles de dialogue ont été balancées sur la fresque, dons les paroles dénoncent le projet de loi de santé du ministre Marisol Touraine : “Tiens, la loi santé !”, “Prends-la bien profond !” et “Tu devrais t’informer un peu“. fresque Après l’effacement de la fresque pornographique ce lundi et suite à l’audition d’un interne qui a posté la photo de la  fresque sur facebook, les médecins et les internes de l’hôpital ont uni leur force contre cette atteinte à la liberté d’expression. [caption id="attachment_8997" align="alignnone" width="750"]Les internes et médecins qui unissent leur force en faveur de la liberté d'expression Les internes et médecins qui unissent leur force en faveur de la liberté d’expression[/caption]

“Les étudiants mettent tout sur le même plan, le cul comme les résultats aux examens”

La réaction du professeur Jean Chazal, doyen de la faculté de médecine de l’université d’Auvergne suite à cette union de force ne s’est pas fait tardé. “Je la connaissais. Elle existe depuis quinze ans. Pour moi, le dessin originel ne représente pas un viol, mais une orgie, une partouze. Je le tolérais parce que cela restait dans un domaine privé. Mais les bulles qui y ont été ajoutées sont intolérables. Là, la signification est claire : ces bulles évoquent la loi santé. Selon les internes, la femme représentée au centre n’est pas la ministre de la Santé, Marisol Touraine, mais une interne que l’on avertit de s’informer sur la loi. Dans les deux cas, c’est infamant pour les femmes. Les internes sont des agents du service public et, à ce titre, ils ne peuvent pas tout se permettre. On ne peut pas utiliser des scènes porno pour montrer son désaccord avec une loi. Et mettre la photo de la fresque sur un réseau social public est un délit, une faute professionnelle. On a dépassé les limites. “ “Certains me disent que le fait d’avoir effacé la fresque est inacceptable. Des affiches ont fleuri dans le CHU «Je suis la fresque». On me dit que c’est une atteinte à la liberté d’expression et que je suis un hypocrite parce que j’ai défilé après l’attentat à Charlie Hebdo. Mais cela n’a rien à voir ! Ils n’ont rien compris. Il y a une perte des repères culturels. Nos étudiants, bien que très cultivés, ont perdu le sens de la morale sociétale. Ils mettent tout sur le même plan, le cul comme les résultats aux examens. J’ai peur de la tournure que prend cet événement. Les internes vont-ils manifester ?”. Le professeur Jean Chazal affirme qu’il n’a pas le soutien de ses collègues dans ses opinions. Il serait harcelé par des SMS, des coups de fil et de mails qui disent : “Il ne faut pas céder à la pression du ministère”; “Le cul, c’est une tradition dans les hôpitaux”. La réaction de Michel Cymès : http://www.dailymotion.com/video/x2f59rd_michel-cymes-cette-fresque-ne-represente-pas-un-viol-c-est-juste-une-tradition_news]]>

2 COMMENTS

  1. la scène décrite est bien évidement un viol collectif
    et avec le visage d’une ministre avec laquelle les médecins sont en désaccord
    ca deviens un viol collectif punitif voir prémédité et non plus simplement
    crapuleux
    voir un médecin appeler cela une “tradition” comme les bizutages
    ou justement il y a déjà eu pas mal de viols voir il y ne a souvent est très inquiétant
    : il y aurait apparemment une culture du viol chez les médecins et une séparation
    pas clair du tout entre viol et acte normal surtout si ils considèrent que
    cette scène est “normale” .le silence autour des viols de hazout dénonces
    depuis 1985 quand même est une preuve supplémentaire et semble être dans une
    logique globale de considérer les viols comme normal. C’est un indice qu’il y
    aurait donc beaucoup de viols chez les médecins: vis a vis des patientes comme
    avec hazout ou d’autres gynéco? d’ou la “tradition” la aussi de
    ausculter les patientes toutes nues!! viol des internes filles ? des étudiantes
    en médecine? lesquelles ne sont pas payées et confrontées a des médecins très
    ben payes eux …prostitution et chantage sexuelle a l’évaluation? comme en Afrique
    noire ou on parle de “notes sexuellement transmissibles” !!! il est
    grand temps de faire un grand ménage dans la profession médicale!!!!
    changer les mentalités effacer ces fresques toutes et faire une grosse mise
    au point !!! et oui un viol et un viol et cette fresque représente bien un
    viol collectif !!!
    qu’est ce qui est le plus choquant ? que des médecins mettent des scènes de
    viol collectif dans des salles de garde depuis 15 ans ou qu’ils les défendent
    en public en invoquant tenez vous bien la “liberté d’expression” !!!!
    ou que l’interne qui le révèle soit menacé de sanctions en plus !!! alors que
    cette fresque n’est pas privé elle est dans une salle de repos publique pour
    les internes et dans un hôpital publique en plus il n’y a la rien absolument
    rien de prive!! c encore moins prive que dans une entreprise prive ou c’est déjà
    pas prive!!!! quelle hypocrisie juridique sr conseil d’avocat preuve qu’ils se
    comportent déjà comme des délinquantes et des menteurs professionnels
    manipulateurs jouant sur les apparences ou essayant de pour se sortir d’une situation
    et quand on pense qu’il sot payes avec nos ilots et sont censé représenter le
    bien commun !! scandale !! il faut faire le ménage dans les mentalités de cette
    profession et au besoin restreindre sévèrement l’accès des médecins hommes aux
    patients femmes suivies de préférence par des médecins femmes !!!! par souci non
    pas seulement de pudeur et de confort bien légitime pour les femmes mais aussi
    de sécurité pour elles !!!

  2. ils ont tous les droits sous couverts la liberte d expression non c est obscene je ne vois pas pourquoi des futurs medecins vont vers ses debordements aucunes excuses

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here