Procès des attentats du 13 novembre : la réclusion criminelle à perpétuité incompressible requise à l’encontre de Salah Abdeslam

Pixabay

Cette condamnation qui est la plus lourde du code pénal, rend infime la possibilité d’avoir un aménagement de peine et ainsi une libération, a rapporté France 24. Cette sanction n’a été que rarement requise, prononcée que 4 fois dans le passé.

« On ne peut que constater que, malgré ses larmes, pétri d’idéologie, il s’est montré incapable de formuler des remords », a déclaré l’avocate générale Camille Hennetier.

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires