Sabine Weiss, la photographe « humaniste » est morte à l’âge de 97 ans

La célèbre photographe franco-suisse s’est éteinte, mardi, à Paris, à son domicile ; elle immortalisait la vie simple des gens sans rien attendre en retour, en capturant les « morveux », les « mendiants » et les « petits narquois » croisés dans la rue.

« Je n’ai jamais pensé faire de la photo humaniste. Une bonne photo doit toucher, être bien composée et dépouillée. La sensibilité des personnes doit sauter aux yeux », selon elle dans La Croix.

Née en Suisse, à Saint-Gingolph le 23 juillet 1924 ; arrivait à Paris en 1946, travaillait pour le photographe de mode Willy Maywald. S’était mariée en 1950, elle avait ouvert son studio dans le 16ème arrondissement et au sein de l’agence Rapho (devenue Gamma-Rapho)

Elle était lauréate du Prix Women in Motion de la photographie en 2020, elle a eu environ 160 expositions à travers le monde.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires