in

Rugby : Les Bleus sont battus par l’Écosse

Les Français ont perdu vendredi (23-27) au Stade de France face à l’Écosse au terme d’un match décevant. Ils terminent deuxième au classement final du Tournoi des Six Nations derrière le pays de Galles.

Le capitaine de l’équipe écossaise de rugby, Stuart Hogg, n’avait pas caché son agacement avant le match entre la France et l’Écosse disputé vendredi 26 mars au Stade de France. Il n’avait pas apprécié que les Français ne parlent que de leurs chances de remporter le Tournoi des Six nations, en cas de large victoire contre son équipe, un calcul irrespectueux à ses yeux. Et il a largement contribué à démontrer que le XV écossais, vainqueur 27 à 23, méritait d’être respecté.

Les Écossais, qui n’avaient plus gagné dans le Tournoi à Paris depuis 1999 (22-36), ont en effet largement dominé les 25 premières minutes de cette rencontre disputées sous une pluie battante. Beaucoup plus agressifs, ils ont acculé les Bleus dans leur camp et ont inscrit un essai à la 12e minute, menant alors 7 à 3 face à des Bleus empruntés.

Les Français se sont appuyés sur leur paquet d’avants pour se remettre en confiance, le pack prenant progressivement le dessus en mêlée fermée. Ils ont campé de longues minutes dans les 22 mètres des Écossais qui ont multiplié les fautes défensives. À la 32e minute, l’arrière Brice Dulin parvenait enfin à franchir la ligne d’essai.

Avec la transformation de Romain Ntamack, qui avait déjà passé deux pénalités, le XV de France menait 13-10 à la mi-temps. Il aurait même pu rentrer aux vestiaires avec une avance plus importante si les Écossais, réduits à quatorze après l’expulsion temporaire de Hogg, n’avaient pas volé en touche un précieux ballon pour les Français à la 40e minute.

En supériorité numérique à la reprise du match, les Bleus se montraient beaucoup plus entreprenants et marquaient un splendide essai à la 46e minute sur une relance amorcée dans leur camp et conclue par Damian Penaud.

Il leur restait alors du temps pour tenter de marquer deux essais supplémentaires qui leur auraient permis d’obtenir un point de bonus offensif essentiel pour espérer gagner le Tournoi, avec une différence d’au moins 20 points. Mais les Écossais, très déterminés, n’ont pas abdiqué et ont retrouvé le contrôle du ballon, parvenant à inscrire un deuxième essai et à reprendre le score 20 à 18.

“On va le faire”, a alors lancé le capitaine français Charles Ollivon à ses coéquipiers marqués par le retour de leurs adversaires. Il a été entendu, puisque les Bleus ont réussi à revenir dans le camp adverse et à inscrire à 65e minute un essai par Swan Rebbadj.

Le dernier quart d’heure n’a cependant pas suffi au Bleus pour mener à bien leur difficile mission. Ils ont même craqué à la fin de la rencontre face à la vaillance des Écossais qui ont inscrit l’essai de la victoire à la toute dernière minute.

Après avoir battu l’Angleterre à Twickenham lors de la première journée de cette compétition, les Écossais terminent ainsi leur campagne européenne sur un nouvel exploit. Les Français ratent, eux, leur objectif de remporter enfin un premier titre et finissent, comme l’an dernier, à la deuxième place du Tournoi.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments