in ,

La lettre poignante de Reyhaneh Jabbari, la jeune iranienne pendue pour meurtre

Le Huffington Post UK a publiĂ©, le week end dernier, une lettre Ă©crite par la jeune iranienne de 26 ans, pendue pour le meurtre d’un homme, qui selon elle, voulait la violer. Reyhaneh Jabbari, dĂ©coratrice d’intĂ©rieur iranienne de 26 ans, pendue le 25 octobre dernier, a rĂ©digé une lettre pour sa mère en Avril, quand elle a su qu’elle allait “faire face Ă  la Qisas”: loi du talion en Iran. Dans ses derniers Ă©crits, Reyhaneh Jabbari a livré ses sentiments par rapport à la justice iranienne : “(…) je faisais confiance Ă  la loi”, “C’était si optimiste d’attendre de la justice de la part des juges !”, “Ce pays que tu m’as fait chĂ©rir n’a jamais voulu de moi et personne ne m’a soutenu quand, sous les coups des interrogateurs, je criais et j’entendais les mots les plus vulgaires.” . Elle a Ă©galement fait part de sa dernière volontĂ© de faire don de ses organes: “(…) dès que je serai pendue, mon cĹ“ur, mes reins, mes yeux, mes os et tout ce qui peut ĂŞtre transplantĂ© soit retirĂ© de mon corps et donnĂ© Ă  quelqu’un qui en a besoin. ” La lettre a Ă©tĂ© traduite en plusieurs langues, dans son intĂ©gralité (disponible en français) et diffusĂ©e par des militants pacifistes iraniens.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments