REPORTAGE: Prostitution à Paris – Salons de massage asiatiques offrant des relations sexuelles pour 230 euros

Le groupe Zéro Macho a planifié une action samedi dernier à Paris pour lutter contre les « instituts de massage » asiatiques qui dissimulent fréquemment des endroits de prostitution. On estime qu’il y aurait entre 300 et 400 de ces établissements dans la ville.

Dans les salons de massage aux « finitions » trop poussées, l’association Zéro Macho dénonce le fait que beaucoup de ces établissements sont en réalité des lieux de prostitution. Pour soutenir cette idée, l’association a organisé une mobilisation le 17 juin à Paris, offrant des massages gratuits devant ces commerces. Une investigation menée par Franceinfo a révélé que six des sept salons de massage parisiens visités ont proposé des actes sexuels. Selon l’association Zéro Macho, ces établissements sont des « salons de prostitution » et estime qu’il y en aurait entre 300 et 400 à Paris.

Geoffroy Boulard, maire du 17e arrondissement de Paris, s’interroge sur le manque de mobilisation des services de police face à ces lieux de prostitution. L’année dernière, quatre salons ont été fermés pour travail dissimulé, mais pas pour prostitution. L’association souhaite également que la loi du 13 avril 2016, qui prévoit la pénalisation des clients de prostituées, soit appliquée.

Ce phénomène agace également les masseuses professionnelles qui exercent à domicile ou en institut, car elles reçoivent régulièrement des propositions indécentes par téléphone ou SMS. Certaines ont même décidé de ne plus masser les hommes. Pour lutter contre les faux salons de massage, la Fédération française de massage bien-être se joint à l’association Zéro Macho avec le slogan : « Pour la fête des pères, offrez un vrai massage ! »