in

RDC : risque d’aggravation de la crise alimentaire dans le pays le PAM et la FAO s’inquiètent

Crédit photo : Marco Frattini / PAM

D’après l’analyse de la FAO (organisation des nations unies pour l’alimentation et l’Agriculture) et le PAM (programme Alimentaire Mondial), 25 % de la population soit 27 millions de personnes dans la République démocratique du Congo sont touchés par une grave crise alimentaire. Les jeunes enfants et les femmes allaitantes sont les plus concernées par cette crise.
La violence des groupes armés a eu des conséquences néfastes sur la production agricole, une baisse considérable du rendement.
« Même lorsque la nourriture est disponible, les prix élevés et la baisse des revenus font que de nombreuses personnes n’ont pas les moyens de se nourrir correctement »
Plusieurs provinces sont atteints tels que les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Kasaï.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires