in

Cinq policiers comparaîtront en septembre à Evreux suite à des propos racistes

Ce lundi 3 mai, le parquet a révélé que cinq anciens officiers de police seront jugés le 3 septembre à Evreux suite aux dires racistes à l’encontre d’un ex-collègue noir dans un groupe de discussion WhatsApp.

«Les cinq anciens policiers sont renvoyés devant le tribunal de police d’Evreux le 3 septembre à 13h30 pour des faits d’injures non publiques à caractère raciste. Ils encourent une contravention de cinquième classe», a affirmé la procureure de la République d’Evreux Dominique Puechmaille.

Pour rappel, en décembre 2019, un fonctionnaire noir travaillant au sein de l’Unité d’assistance administrative et judiciaire avait déposé une plainte à Rouen contre six collègues. Pour cause: il s’était rendu des propos racistes effectués à son égard sur un groupe WhatsApp. Son avocat, Yaël Godefroy, a indiqué que cette affaire a été transférée à Evreux en raison de quelques messages visant les magistrats rouennais.

Trois policiers de Rouen avaient été résiliés le 11 septembre 2020. Un élève fonctionnaire a terminé son contrat d’un adjoint de sécurité et avait été expulsé. Il a été parmi les suspects du dossier.

Une enquête a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale saisie «du chef de diverses infractions, notamment diffamation non publique aggravée et provocation non publique à la discrimination». Début juin 2020, Arte Radio et Mediapart avaient propagé les dires de ces agents, d’où le nouvel écho du dossier.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments