in ,

La propolis nous sauverait-il de la calvitie ?

Journal of Agricultural and Food Chemistry. En effet, les tests effectuĂ©s sur des souris ont Ă©tĂ© concluants : la propolis, cette rĂ©sine vĂ©gĂ©tale que les abeilles utilisent pour solidifier ou aseptiser leurs ruches, a favorisĂ© la repousse du pelage des souris. Des rĂ©sultats porteurs d’espoir pour tous les hommes souffrant de la calvitie. Partant sur une Ă©tude suggĂ©rant que la propolis pouvait favoriser la multiplication des cellules responsables de la repousse des cheveux, Ken Kobayaski, chercheur au laboratoire de l’UniversitĂ© d’Hokkaido et co-auteur de l’Ă©tude, et son Ă©quipe ont posĂ© l’hypothèse que la propolis pourrait  faire pousser de nouvelles mèches.

La propolis efficace dans la repousse des poils

Pour l’étude, les pelages des souris ont Ă©tĂ© rasĂ©s ou Ă©pilĂ©s Ă  la cire au niveau du dos. Dans les deux cas, la repousse des poils des souris ayant reçu une application cutanĂ©e de propolis a Ă©tĂ© plus vite comparĂ©e Ă  ceux des autres souris et le nombre de leurs cellules liĂ©es Ă  la pousse du pelage a augmentĂ© après le traitement. En effet, la rĂ©sine vĂ©gĂ©tale propolis a stimulĂ© la migration des cellules constituant les cheveux (les kĂ©ratinocytes) dans la tige des poils et au niveau de l’épiderme et de nouveaux follicules se sont dĂ©veloppĂ©s normalement. Au vu de ces rĂ©sultats, les chercheurs ont conclu que “la propolis stimule la croissance des poils en induisant la prolifĂ©ration des kĂ©ratinocytes”.

L’effet anti-inflammatoire de la propolis pourrait empĂŞcher la chute des cheveux

Compte-tenu de la prĂ©sence des Ă©lĂ©ments anti-inflammatoires dans la propolis et partant du fait que la perte des cheveux est gĂ©nĂ©ralement due Ă  une inflammation, les chercheurs ont Ă©galement Ă©mis l’hypothèse que la “propolis pourrait empĂŞcher la chute des cheveux due Ă  la calvitie”. Pour confirmer cette hypothèse, de nombreuses expĂ©riences sont encore nĂ©cessaires. La propolis, cette rĂ©sine vĂ©gĂ©tale aux mille vertus, possède Ă©galement  des propriĂ©tĂ©s antifongiques. Dans l’antiquitĂ©, elle Ă©tait utilisĂ©e dans le traitement des tumeurs, des inflammations et des blessures.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments