in , ,

Programme Covax : flambée de l’épidémie en Inde, retard de livraison de vaccins

Avec l’explosion des cas de Covid-19, en quelques semaines l’Inde est devenu l’épicentre de la pandémie. Le pays enregistre plus de 3 000 décès journaliers et compte environ 20 millions de cas. L’Inde a décidé samedi 1er Mai d’élargir la vaccination à l’ensemble de sa population.

Le pays a également bloqué l’exportation de doses vers l’étranger depuis plusieurs semaines. L’Inde est le premier fournisseur du programme international Covax, ayant pour but l’équitabilité d’accès aux vaccins pour les pays pauvres. Cette décision accumule de plus en plus le retard de cette initiative.

Le système Covax a été créé pour faciliter l’accès au vaccin à 200 pays à travers le monde dont 92 Etats à faibles et moyens revenus qui doivent obtenir des doses gratuitement. Ce système est mis en place par l’OMS et le partenariat Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation (Gavi).

Pour aller jusqu’au bout du projet, l’OMS estime la nécessité de 7 milliards de dollars mais l’initiative ne parvient à recueillir que 2 milliards en 2020. 191 pays le financent avec des organismes privés.

Les premières doses n’ont été acheminées que fin Février 2021 en Côte d’Ivoire et Ghana.

Début Avril, seulement 38 millions de doses ont été livrées alors que l’ambition du projet était d’atteindre les 100 millions en fin Mars. Le programme fait face à une importante pénurie de doses.

Le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelle les pays riches à une plus grande implication au sein de ce programme solidaire et lance de nouveau avertissement.

La majorité des vaccins sont produits par le Serum Institute of India, l’un des plus gros producteurs mondiaux de vaccins, qui s’est engagé à fournir 1 milliard de doses à Covax. Mais le 24 mars, alors que la pandémie augmente fortement en Inde, le gouvernement décide de suspendre les exportations d’AstraZeneca. Une mesure temporaire qui impactera les livraisons jusqu’à fin avril.

Un mois après, l’OMS annonce que les 90 millions de doses de vaccins AstraZeneca produites par l’Inde, prévues en mars et avril dans 60 pays, n’ont pas pu être livrées.

La reprise d’exportation de vaccins produits dans le pays ne semble pas être à l’ordre du jour vu la situation catastrophique de la pandémie en Inde, dont le monde se mobilise pour y venir en aide. Du coup l’OMS a attribué une autorisation d’urgence au vaccin Moderna ouvrant la voie pour les pays pauvres au sein de ce programme à utiliser ce vaccin.

Jusqu’à présent, 118 pays et territoires ont reçu plus de 40,8 millions de doses via Covax.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments