Le Premier ministre somalien Mohamed Hussein Roble a été suspendu par le président « Farmajo » qu’il accuse de sabotage du processus électoral

Il ne sera plus en charge de l’organisation des élections selon l’annonce du président ce lundi ; « le président a décidé de suspendre le Premier ministre Mohamed Hussein Roble et de mettre fin à ses pouvoirs à partir du moment où il est lié à la corruption », selon un communiqué du bureau du président Mohamed Abdullah Mohamed.

Le président Farmajo est à la tête de l’État somalien depuis 2017 et son mandat prendra fin ce 8 février. Il n’avait pas eu de bons accords avec les dirigeants régionaux sur l’organisation des élections.

Mi-avril il avait annoncé prolonger son mandat de 2 ans mais cela avait provoqué des affrontements armés à Mogadiscio.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires