Le Premier ministre du Cambodge, Hun Sen est en visite en Birmanie pour deux jours

Cette visite diplomatique est la première pour un dirigeant étranger depuis le 1er février 2021, le coup d’État de la junte ; il avait été dissuadé par des ONG internationales et des militants anti-juntes mais Hun Sen veut tenter « d’apaiser les tensions » au pays.

Une manifestation contre cette visite avait même eu lieu dans la région de Saigang, dans le nord-est du pays ; Amnesty international a même condamné ce voyage.

« Si Hun Sen veut vraiment aider, il devrait annuler ce voyage et amener l’Asean à prendre des mesures énergiques pour remédier à la situation désastreuse du pays en matière de droits humains, plutôt que de se laisser aller à des gestes vides de sens », avait affirmé Emerlynne Gil, directrice adjointe de l’ONG pour l’Asie du Sud-Est, dans un communiqué.

1 400 civils ont été tués dans la répression militaire contre les dissidents et plusieurs milices anti-juntes apparus à travers le pays ; 30 personnes imputées aux militaires étaient massacrées à la veille de Noël.

Il sera accompagné de son ministre des Affaires étrangères et rencontrera le chef de la junte, Min Aung Hlaing d’après un communiqué du gouvernement cambodgien. Il avait mercredi appelé à un cessez-le-feu en affirmant que « toutes les parties concernées doivent arrêter la violence ».

Source : France 24

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires