Tensions entre le Maire de Grenoble et le Ministre de l’Intérieur après l’autorisation du Burkini à la piscine : Gérald Darmanin dénonce une « d’inacceptable provocation communautaire »

Pixabay

Le conseil municipal de Grenoble a validé ce lundi l’autorisation du port du burkini dans les piscines municipales. Ce mardi, Gérald Darmanin a qualifié d’« inacceptable provocation communautaire » la permission du port de ce genre de maillot de bain, a rapporté 20 Minutes.

« M. Piolle, soutien de M. Mélenchon, joue l’inacceptable provocation communautaire, contraire à nos valeurs », a déclaté Gérald Darmanin en ajoutant « j’ai donné instruction au préfet de déférer en « déféré laïcité » la délibération permettant le port du « Burkini » et, le cas échéant, d’en demander le retrait ».

« Darmanin, le ministre qui a pour bilan la loi séparatisme, qui trouve Marine Le Pen trop molle, s’insurge des rayons halal et casher des magasins, se permet de donner des leçons ? Relisez la loi de 1905, plutôt que de la tordre », a répondu le maire de Grenoble.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires