La plaque du square Samuel-Paty vandalisée à Paris, la Ville porte plainte

Le mot « islamiste » a été rayé rayé à la bombe dans la mention « victime du terrorisme islamiste » sur la plaque du square Samuel-Paty situé face à La Sorbonne dans le 5ème arrondissement de Paris, deux mois après son inauguration en hommage au professeur tué ; « Vouloir supprimer le caractère islamiste de cet acte odieux est insupportable », a souligné la maire (DVD) du Ve arrondissement Florence Berthout.

De son côté, Emmanuel Grégoire, premier adjoint PS de la maire PS Anne Hidalgo, a évoqué la remise en état de la plaque par des agents mardi 21 décembre.

La dégradation de cette plaque a été signalé par Nicolas Gavrilenko, trésorier de l’Union des familles laïques (Ufal). Selon lui, il s’agit d’un acte qui « signe l’aveuglement volontaire de certains ».

« Les auteurs de cet acte odieux seront retrouvés et jugés », a assuré mardi soir le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer sur Twitter.

Source : Le Figaro

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires