Philippe Martin, l’ex-ministre de l’Écologie est condamné à 2 ans de prison ferme et une amende de 70 000 euros pour avoir rémunérer pour un emploi fictif entre 2002 et 2013 son ex-femme

De ce fait il est accusé de détournement de fonds publics qu’il a reconnu ; Joëlle Martin, l’ex-épouse est condamnée à six mois de sursis probatoire pour complicité et recel de détournement de fonds publics et devrait rembourser 238 000 euros perçus à l’Assemblée nationale et une amende de 30 000 euros.

Selon le procureur financier Sébastien de la Touanne, lors de leur comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) devant la 32ème chambre du tribunal judiciaire de Paris, il n’y avait « aucun matériel mis à sa disposition » ni « aucun contact avec les autres assistants qui n’étaient pas au courant » ; le couple avait gardé une « discrétion totale sur cette embauche ».

L’ex-ministre doit aussi rembourser 194 000 euros à l’assemblée nationale pour la rémunération avec l’argent du Palais Bourbon, d’une femme travaillant pour le PS d’Auch entre 2005 et 2012.

L’enquête sur cette affaire avait débuté en 2017 après une dénonciation par une lettre anonyme puis l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) avait fait les investigations.

Source : BFMTV

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires