Le Pérou envisage la castration chimique obligatoire pour les violeurs d’enfants après le viol d’une petite fille de 3 ans

Après le viol qui a choqué le pays, le président Pedro Castillo a déclaré ce samedi que son gouvernement envisageait d’imposer parmi d’autres mesures drastiques contre le viol, une castration chimique pour les violeurs de mineurs d’âge. La mesure proposée doit encore être consentie par le parlement péruvien, a rapporté 20 Minutes.

« Assez de tant de violence, les crimes sexuels contre les enfants ne seront pas tolérés par ce gouvernement, ni ne resteront impunis », a indiqué le président péruvien.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires