in

Pékin admet au moins 4 soldats morts lors du conflit avec l’Inde en juin

Ces heurts en haute altitude, à la frontière du Tibet et de la région indienne du Ladakh, étaient les plus graves à opposer les deux géants asiatiques depuis la guerre éclair de 1962, qui avait vu la Chine l’emporter facilement sur l’Inde.

Dans un article, le Quotidien de l’Armée populaire de libération (APL), organe officiel de l’armée chinoise, a publié vendredi les noms de quatre de ses soldats tombés lors de la bataille du 15 juin 2020 dans la vallée de Galwan, livrée sans qu’aucun coup de feu n’ait été tiré. La Ligne de contrôle effectif («Lign of Actual Control», LAC), frontière de facto entre l’Inde et la Chine, n’est pas correctement démarquée et les deux pays se sont accusés mutuellement d’avoir empiété sur le territoire de l’autre.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments