in

Affaire Pegasus : Alger porte plainte contre Reporters sans Frontières (RSF)

Ce vendredi,  Alger a porté plainte pour “diffamation” auprès de la justice française contre l’ONG Reporters sans frontières (RSF). Avant de revenir sur ces affirmations, ce dernier a accusé l’Algérie d’avoir eu recours au logiciel d’espionnage Pegasus.

L’ambassade d’Algérie en France a affirmé que la plainte déposée par Alger vise des déclarations publiées le 19 juillet par RSF sur son site :

“L’Algérie figure parmi les pays en possession du logiciel Pegasus” et que le pays “l’utiliserait pour espionner d’autres parties”.

Ce vendredi, l’ONG est revenue sur ces affirmations en publiant un erratum :

“Dans un premier temps, nous avons fait figurer l’Algérie dans la liste des pays clients de NSO. Cette erreur, que nous regrettons, a été corrigée.”

L’ambassade souligne que l’Algérie “dément formellement ces accusations” : “outre leur caractère diffamatoire et mensonger, ces allégations inadmissibles relèvent de la manipulation de RSF connue pour son acharnement vis-à-vis de l’Algérie”. Il a conclu que l’Algérie “ne dispose aucunement de ce logiciel et n’a jamais eu à l’utiliser, ni à traiter ou à collaborer, de quelque manière que ce soit, avec les parties détenant cette technologie à des fins d’espionnage”.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ammar
ammar
1 mois il y a

Quand bien même RSF a retiré sa déclaration hâtive et imprudente, le mal est fait : depuis hier les médias en ligne marocains et d’autres européens voire mondiaux ont repris en boucle cette accusation.