in ,

Faute de lits en pédopsychiatrie, « il y a urgence d’agir » puisque être accueilli dans des unités pour adultes, les enfants se trouvent en danger

Crédit photo : Arnaud Journois / MAXPPP / PHOTOPQR

Un rapport sur la santé mentale des enfants avait été publié par la Défenseure des droits et Défenseurs des enfants montrant la hausse des « troubles anxieux » et des « phobies sociales » dus à la fermeture des établissements scolaires et l’enseignement à distance aggravant « les risques d’addictions » aux écrans.

Selon Viviane Kovess-Masfety, psychiatre et épidémiologiste, « quand il n’y a pas assez de place en pédopsychiatrie, les enfants vont en pédiatrie ». « Le problème vient aussi du fait qu’on envoie en psychiatrie des enfants confrontés à des troubles psychologiques de base comme des problèmes d’éducation. »

Source : Le Parisien

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires