in

Pêche post-Brexit : La France accusée de réagir de manière «disproportionnée» par Jersey

Ce mercredi 5 mai, les autorités de Jersey ont pointé du doigt à la France pour sa réaction de façon « disproportionnée ». Elles n’ont pas apprécié les menaces parisiennes de couper le courant au sein de l’île anglo-normande.

«Ce n’est pas la première menace que les Français ont formulée envers Jersey ou le Royaume-Uni depuis que nous sommes dans ce nouvel accord», a indiqué sur la BBC le ministre des Affaires étrangères, Ian Gorst, en rappelant l’accord post-Brexit entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. « Il apparaîtrait disproportionné de couper le courant juste parce qu’il faut fournir des détails supplémentaires afin que nous puissions affiner les licences » de pêche avant leur allocation, a-t-il commenté.

Mardi 4 mai, la ministre française de la Mer, Annick Girardin, a assuré la disposition de la France à adopter des « mesures de rétorsion » seulement si le Royaume-Uni poursuivait ses restrictions de l’accessibilité des Français à ces eaux. Lors de son intervention devant l’Assemblée nationale, elle a évoqué des incidences potentielles sur le « transport d’électricité par câble sous-marin » alimentant l’île depuis la France.

Pour rappel, le Royaume-Uni avait imposé des nouvelles exigences, que Paris estimait « nulles et non avenues », aux marins français, après le Brexit. Pour la France, Londres n’a pas respecté les mesures prises dans l’accord du Brexit, d’où leur réclamation auprès de Bruxelles afin de trouver un terrain d’entente sur les conditions de pêche.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ted Aklack
Ted Aklack
1 mois il y a

J’aime bien le côté “Soyez fair-play, quand on vous pisse dans les poches, ayez la courtoisie de répondre de manière proportionnée” ! Personnellement, quand quelqu’un me cherche, je ne répond pas “de manière proportionnée“, je répond de manière à le dissuader de continuer ! Cela dit, les menaces sont l’arme des faibles ! Que ferait Poutine ? Une coupure de courant “accidentelle” de 3 minutes suivie de plates excuses pour le dérangement et le message serait passé. Jersey est un paradis fiscal sous protectorat Anglais. Officiellement, c’est la reine la patronne et non pas Bojo. Ce statut bancal, bien utile… Lire la suite »