L’OMS dénonce une « honte morale » de la part des pays riches qui se sont emparés des vaccins ne laissant aux pays défavorisés que des doses avec une date de péremption à courte durée

À présent, ces pays pauvres refusent de recevoir des doses qui sont proches de la date d’expiration.
Ces pays ont besoin de vaccin qui puisse être conservé assez longtemps pour pouvoir bien s’organiser dans la campagne de vaccination, selon l’explication d’Etleva Kadilli, directrice de la Division des approvisionnement de l’UNICEF devant le Parlement européen ce jeudi.
100 millions de doses de vaccin contre le coronavirus ont été refusées par les pays pauvres de ce fait. Vers la fin de l’année, le Nigeria a incinéré plus d’un million de doses à cause de la date de l’expiration de leur date de péremption.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires