in

Paris : des plaintes déposées contre un gynécologue pour violence envers les patientes

Le chef de centre de l‘endométriose de l’hôpital Tenon à Paris, le Pr Émile Daraï a reçu de nombreuses plaintes venant des patientes qui se plaignent d’avoir subi des violences. Il s’agit de violences physiques et verbales envers les patientes.
Un témoignage d’Agnes auprès de Franceinfo sur une violence qu’elle a subi lors de l’examen gynécologique : « Il arrive et insère directement un spéculum de manière extrêmement violente, sans lubrifiant, sans rien, raconte Agnès, la gorge serrée. Je pousse un cri, je sens la fissure que j’ai à ce moment-là qui se déchire, je sais que je suis en train de saigner. Il dit alors qu’il va procéder à un toucher rectal. Je lui dis : non, non, pas de toucher rectal, je viens d’être opérée d’un abcès de la marge anale.‘ Il ne me regarde pas. Il insère deux doigts dans mon anus, et je sens toutes les sutures qui craquent, les cicatrices qui explosent, j’ai une douleur absolument fulgurante, je me débats dans les étriers, je hurle. Il y a une partie de mon corps qui ressent encore cette sensation. Je ne l’oublierai pas. On n’oublie pas ce genre de choses.« 
Des actes d’une extrême brutalité.
Elle sort de l’examen en pleurant et décide de déposer plainte auprès de l’ordre des médecins et l’hôpital Tenon.

D’autres patientes ont suivi l’exemple d’Agnès en déposant des plaintes également.
Le médecin est actuellement visé par une enquête interne.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires