in ,

Pakistan: Le Parlement voterait-il pour l’expulsion de l’ambassadeur français?

Ce mardi 20 avril, le Parlement du Pakistan étudiera une motion concernant l’expulsion ou non de l’ambassadeur de France Marc Baréty. Le gouvernement pakistanais essaie de tranquilliser le parti islamiste radical qui a exigé son renvoi sinon une violente campagne éclatera pour qu’il obtienne leur requête..

Le parti extrémiste Tehreek-e-Labbaik (TLP) a déclenché une campagne anti-France depuis l’accord du président français Emmanuel Macron au droit à la caricature au nom de la liberté d’expression.

Pour rappel, Emmanuel Macron s’est exprimé pendant  l’hommage rendu à un professeur assassiné le 16 octobre après avoir montré des dessins déchirants à sa classe, dans la foulée de la republication de représentations du prophète Mahomet par l’hebdomadaire Charlie Hebdo.

Le ministre de l’Intérieur a précisé que le TLP annulera ses manifestations dans tout le pays en échange du renvoi de l’ambassadeur français. Cette motion revendiquant l’expulsion de Marc Baréty sera présentée à l’Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement.

Pourtant, les dirigeants du TLP ont encore déclaré la poursuite probable des manifestations. Ils ont assuré la tenue de la marche prévue sur Islamabad à partir de mardi minuit, à moins que l’ambassadeur français ne soit renvoyé d’ici là.

Ce mardi, l’Assemblée aura une session d’urgence pour discuter ce texte. Il serait possible que le vote ne se ferait pas mardi mais peut-être dans les jours à venir.

Les ultimatum qui touchent des questions sensibles à la foi musulmane ne sont pas adoptés qu’à l’unanimité au Parlement.

 

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments