Enquête ouverte après l’agression d’étudiants membres de l’UNI par des antifas à Grenoble

Mardi 19 avril au soir à Grenoble, trois étudiants membres de l’UNI ont été agressé par six individus, un groupe appartenant à la mouvance antifasciste, à la sortie d’un bar.

D’après une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir le déferlement de violence tant physique que verbale dont a fait preuve un petit groupe d’antifas à l’égard des étudiants de l’UNI. Une jeune femme notamment, vêtu d’un pantalon beige, d’un haut de survêtement bleu et d’une casquette rose, avait le visage en sang et une autre a  aussi reçu un coup de poing au visage. Suite à ces violences, le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour « violences volontaires en réunion suivies d’une incapacité de travail n’excédant pas 8 jours ». Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, a apporté son soutien aux victimes d’agression sur Twitter : « Le courage des nervis d’extrême gauche qui agressent à plusieurs une jeune femme en pleine rue. Soutien aux militants de la @droiteuniv attaqués violemment à Grenoble par des antifas. À quand la dissolution de ces groupuscules ? ». Une vidéo de l’agression a été publiée par l’UNI.

Source : France 3

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires