in , ,

L’ONU met en garde sur l’escalade dans guerre civile en Birmanie 

Crédit photo : STR / AFP

Le conflit entre l’opposition et la junte ne cesse de se durcir en Birmanie avec l’appel des deux parties à la population de prendre des armes.

« Face à la répression massive des droits fondamentaux, un mouvement de résistance armée est en train de croître », selon Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, en alertant jeudi 23 septembre sur un risque d’extension de la guerre civile à travers le pays. D’après elle, Duwa Lashi, président par intérim du Gouvernement d’unité nationale en fuite « a lancé un appel à un soulèvement armé contre les militaires dans tout le pays ».

Elle appelle donc « tous les acteurs armés de respecter les droits humains et de s’assurer que les civils et les infrastructures civiles soient protégées ». « Le recours aux frappes aériennes et à l’artillerie dans des zones résidentielles et toute autre forme d’opération militaire qui vide des centres de soins, des lieux de culte, des écoles ou d’autres structures protégées doivent cesser immédiatement ».

Selon elle, « 1 100 personnes ont été tuées par les forces de sécurité depuis le coup » et environ 8 000 personnes, y compris des enfants, arrêtées depuis le 1er février dont 4 700 encore en détention. Au moins 120 personnes sont mortes dans les 24 heures après leur arrestation selon elle à cause des mauvais traitements et tortures lors de l’interrogation.

Source : France 24

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires