in

ONU : la famine au Tigré en voie de se propager en Éthiopie

Un responsable de l’ONU a mis en garde mardi 15 juin que la famine dans la région en guerre du Tigré était sur le point de s’étendre à d’autres régions éthiopiennes, au cours d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité. L’Éthiopie nie de fond en comble cette assertion. « La situation devrait empirer dans les mois à venir, non seulement dans le Tigré, mais aussi dans l’Afar et l’Amhara », a annoncé au Conseil le secrétaire général adjoint de l’Onu pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, d’après son discours obtenu par l’AFP.

Plus de 350 000 personnes au Tigré souffrent de la famine, selon l’ONU et des ONG. Mark Lowcock a également précisé que les responsables administratifs locaux avaient déjà débuté par « signaler des décès dus » à cette souffrance. À part ces 350.000 personnes, « deux millions de personnes dans les régions du Tigré, de l’Afar et de l’Amhara » sont en train d’être en proie à la famine, a poursuivi Mark Lowcock.

Après avoir pris part à la session du Conseil, l’ambassadeur éthiopien à l’ONU, Taye Atske Selassie Amde, a martelé que son pays contestait tout débat sur Tigré par l’organe onusien, un sujet dégageant d’après lui une politique intérieure. « Nous sommes en désaccord catégorique avec cette évaluation » de l’ONU sur la famine, a-t-il affirmé à des journalistes, en jugeant que les données collectées par l’Organisation et les ONG n’ont pas été « de manière transparente et inclusive ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments