Le risque d’hospitalisation réduit de 69% avec le variant Omicron, selon les autorités sanitaires norvégiennes

Crédit photo : Futura Santé

« Le variant Omicron présente un risque sensiblement plus bas que le variant Delta de développer une forme grave de la maladie chez les personnes infectées, en tout cas chez les personnes non vaccinées », a expliqué l’Institut norvégien de santé publique (FHI) FHI dans un rapport d’évaluation des risques.

Par contre, l’institut a mis en garde contre une vague hivernale qui provoquera une pression significative aux services de santé. D’après ses projections, « plusieurs centaines de milliers » de personnes seraient contaminées, de janvier à mars, avec des pics quotidiens pouvant aller jusqu’aux 50.000 cas de Covid-19.

Source : Le Figaro

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires