Une nouvelle prometteuse sur la vaccination contre le Covid-19, selon une étude, elle réduirait le risque de PIMS chez les enfants

Pixabay image

Les syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques (PIMS) se déclare généralement trois à six semaines après l’infection au Covid-19 et peut s’attaquer à plusieurs organes vitaux, le vaccin pourrait diminuer cette complication de la maladie chez les enfants, d’après une étude effectuée par le Groupe Francophone de Réanimation et d’Urgences Pédiatriques (GFRUP).

 

Les médecins de l’hôpital Robert-Debré AP-HP et d’Université de Paris ont comparé le nombre d’enfants souffrant de PIMS après une infection au Covid-19, en fonction de leur statut vaccinal. Un enfant vacciné souffre moins de PIMS que les non-vaccinés. Ceux qui ont reçu les deux doses de vaccins ne présentent pas de cas de PIMS. Les chercheurs ont souligné : « Cette recherche présente certaines limites, notamment à cause du faible nombre de patients. »

Source : BFMTV

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires