Un chercheur lance une étude qui réduit les formes graves de paludisme : une étude qui « sauvera de nombreuses vies »

Dans le cadre de la lutte contre le malaria, Brian Greenwood, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, a trouvé une étude qui réduit les formes graves de paludisme de 70 %.

Selon France 24, l’étude fait usage de remèdes déjà existants.
Cependant,  elle a démontré que la combinaison d’une dose de rappel du vaccin antipaludique « RTS,S » et des médicaments préventifs est plus efficace dans le cadre de la lutte contre la maladie.

Cette combinaison a réduit de 63 % le nombre de cas, de 71% les hospitalisations, et de 73% le nombre de décès.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé que 400.000 personnes par an, dont la majorité sont des enfants âgés de moins de 5 ans, perdent la vie à cause de cette maladie.

D’après les affirmations du chercheur, l’étude sera « mise en place dans plusieurs pays, et sauvera de nombreuses vies »

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires