Le nouveau variant Omicron s’avère être très contagieux et résistant aux vaccins, l’inquiétude s’agrandit

Pixabay

« C’est un variant détecté très récemment, les premiers échantillons datent du 9 novembre ». « La protéine de surface, la Spike qui est responsable à la fois de la contagiosité du virus et de l’échappement à la réponse immunitaire, montre un nombre très élevé de modifications par rapport aux formes qu’on connaissait », selon le virologue Vincent Maréchal à Sorbonne Université à Europe 1 ce samedi.

Et c’est ce changement qui préoccupe les spécialistes puisqu’il a une « capacité à être transmise de façon plus importante et d’échapper au moins partiellement au système immunitaire ».

Il faut encore travailler en laboratoire « pour savoir si les anticorps produits après la vaccination sont capables de neutraliser le virus » et sur terrain il faut encore rechercher « un maximum de cas de personnes infectées par ces variants, de compter les gens qui, malheureusement, ont été infectés alors qu’ils étaient vaccinés » selon le virologue. « La combinaison de ces deux paramètres va nous permettre de savoir si ce virus peut échapper à la réponse immunitaire naturelle et à la réponse immunitaire post-vaccinale. »

Selon le virologue, l’apparition de ce nouveau variant en Afrique du Sud n’est pas une coïncidence et est liée à la présence de l’épidémie du VIH qui « favorise l’adaptation du coronavirus chez des gens qui ont un système immunitaire fragile » ; pourtant 8 millions de Sud-Africains « sont concernés par cette infection » et « on voit apparaître chez les personnes infectées des virus qui se sont adaptés, et qui peuvent échapper à la réponse immunitaire. »

Et c’est ce qui inquiète vraiment les épidémiologiques puisqu’il pense que « ce virus-là est capable d’infecter des gens qui ont déjà été infectés par des virus précédemment. »

Source : Europe 1

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires