Un aumônier militaire tué en Russie par des roquettes ukrainiennes près de la frontière

Il s’agit du premier décès en territoire russe après des tirs ukrainiens. Sur un village frontalier russe, non loin de la ville ukrainienne de Kharkiv, un aumônier militaire a été tué par de tirs ukrainiens de roquettes « Smertch ».

Le département militaire de l’Église orthodoxe en Russie a indiqué : « Le père (Oleg Artiomev) se trouvait hier (jeudi) soir dans le village de Jouravliovka lorsqu’il est tombé sous les tirs de Smertchs ukrainiens, mourant dans l’exercice de ses fonctions ».

Source : Le Figaro

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires