in , ,

Mission Alpha: Plusieurs recherches scientfiques seront réalisées à bord du station spatiale

L’astronaute français, Thomas Pesquet, partira jeudi pour la deuxième fois à bord de la station spatiale internationale.
Pour la mission Alpha, il réalisera à bord de cette station différentes expériences scientifiques. Il aura comme programme d’observer comment les astronautes dorment dans l’espace, faire pousser une plante, déplacer un objet avec une pince acoustique et aussi de s’occuper des quatre blobs, ces organismes unicellulaires qu’il emmènera à bord.
Le blob, Physarium polycephalum en nom scientifique, est un espèce vivant difficile à classer: ce n’est ni un animal, ni un végétal, ni un champignon. Il est composé d’une seule cellule et de plusieurs noyaux. L’un des rares organismes unicellulaires visibles à l’œil nu. Il est de couleur jaune.
Le blob n’a pas de bouche mais il peut manger. Il se nourrit de mousse à l’état sauvage ou de aussi intelligent même s’il ne possède pas de système nerveux, capable d’apprendre, de mémoriser et de transmettre des informations à ses congénères. Il possède une résistance hors du commun: en laboratoire avec de bonnes conditions, il est presque immortel.
Cet organisme a besoin d’un environnement humide, dans l’obscurité et de la nourriture. A la présence de trop de lumière ou de chaleur, il se rétracte, se dessèche et bascule dans un état de dormance, un état stationnaire dans lequel il peut passer plusieurs décennies. Mais il suffit de lui aspérger d’eau pour le réveiller.
La directrice de recherche au centre de recherche sur la cognition animale de CNRS est en charge de cette opération avec son équipe. Leurs expériences consiste donc à observer comment, une fois dans l’espace, libéré de la pesanteur, réagira cet organisme unicellulaire.
Cette expérience va alors apporter des connaissances supplémentaires pédagogiquement. Quelques 2 000 classes françaises de primaire, collège, et lycée recevront 3 à 5 blobs pour mener les mêmes expériences de façon parallèle. Cela leur permettra de comparer leurs résultats à ceux obtenus à bord de l’ISS.
Les expériences dans l’ISS et sur Terre devraient avoir lieu fin septembre.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments