Mexique : ballet aquatique fascinant des raies Mobula

Cap sur l’île de Jacques Cousteau, située au Mexique. C’est l’endroit idéal sur la planète pour observer la danse impressionnante des raies Mobula.

Ici, pas de palmiers sur les plages, mais des cactus. Cette île exotique du Mexique en Basse-Californie, entièrement inhabitée, a été renommée Jacques Cousteau. Le célèbre océanographe y a effectué de nombreuses expéditions. A quelques mètres de profondeur, on peut assister au spectacle de la grande migration des raies Mobula. Ce matin-là, un petit groupe de touristes se lance sur la baie. La monitrice et guide de plongée, Ophélie de Lacoste, étudie le comportement des animaux avant de donner le feu vert.

Un spectacle unique au monde

La plongée se fait avec un masque et un tuba, le seul moyen de suivre le rythme du ballet. Les raies, totalement inoffensives, se déplacent en groupes majestueux et parcourent de grandes distances. C’est un émerveillement pour les plongeurs. « C’est fabuleux, l’une des plus belle expériences de toute ma vie », avoue l’un d’entre eux. Ensuite, une autre magie apparaît. Les raies commencent soudainement à sauter hors de l’eau, enchaînant les pirouettes à quelques secondes d’intervalle. « Je ne m’attendais pas à un tel spectacle », admet l’un des touristes. La grande migration des raies Mobula n’est observable qu’en Basse-Californie, une fois par an.