in

Un blogueur américain athée tué à coups de machette à Bangladesh

Athée et fondateur du blog Mukto-Mona Avijit Roy, un athée fondateur du blog Mukto-Mona (libre pensée), est également un fervent promoteur du sécularisme à Bangladesh, un pays où 90% des habitants sont des musulmans. Il rentrait d’une foire aux livres avec sa femme à bord d’un vélo pousse-pousse lorsqu’ils ont été attaqué par deux individus non identifiés. Entraînés sur un trottoir et frappés à coups de machette, le blogueur est décédé lors de son transport à l’hôpital. Son épouse quant à elle, a survécu avec plusieurs blessures sur le corps et un doigt de perdu. Sirajul Islam, directeur de la police locale a affirmé que le corps de Avijit Roy a été découvert couvert de sang sur le trottoir.

Des agresseurs non identifiés ?

La police a retrouvé l’arme des agresseurs sur les lieux du drame, mais n’a pas pu confirmer s’il s’agissait d’une attaque perpétrée par des islamistes ou pas. Cependant, ce meurtre n’est pas le premier du genre à Bangladesh où les organisations islamistes réclament depuis longtemps la mise à mort en public de tous les blogueurs athées ainsi que l’adoption de lois qui interdisent tout écrit critiquant l’Islam. Le père d’Avijit Roy quant à lui, est presque sûr que ce meurtre, étant donné que son fils a déjà reçu plusieurs menaces des islamistes sur les réseaux sociaux, à cause de ses écrits. Le blogueur a en effet écrit une dizaine de livres dont le plus célèbre est Biswasher Virus (le virus de la foi).

Center for Inquiry condamne

De nombreux témoignages ont été faits à l’issue de ce meurtre, vivement condamné par l’association américaine de promotion de la libre pensée Center for Inquiry et la profession littéraire.
“Le Dr Roy était un vrai allié, un défenseur courageux et éloquent de la raison, de la science, de la liberté d’expression dans un pays où ces valeurs sont la cible d’attaques virulentes.”
Le président d’une association de blogueurs du Bangladesh, Imran H. Sarker a également crié au “scandale” tout en affirmant son inquiétude pour la sécurité des écrivains.
“Nous protestons avec force contre cette agression et sommes profondément inquiets pour la sécurité des écrivains.”
]]>

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments